.


















EMPRESS

FONDATRICE
me contacter

ESFIR

ADMIN
me contacter

SHEILA

ADMIN
me contacter

EZECKIEL

ADMIN
me contacter

LUKAS

MODO
me contacter

WHO ?

WHAT ?
me contacter

WHO ?

WHAT ?
me contacter

WHO ?

WHAT ?
me contacter

Rise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in Hell
Partagez | .

« fiche & boutons

Impératrice & compte fondateur


AZURIUM : “Quand un metteur en scène a fini son film, il ne lui appartient plus. Ce qui reste à la fin, c’est comment le film est passé à travers soi.”

QUOTATION : “Nous avons porté le film de la fête foraine à la salle de théâtre, nous le porterons de la salle de théâtre à la salle à manger.”

avatar

the empress
Mar 22 Aoû - 0:43





NC
16 ans
RP violent toléré
Avatars
200*320
Mangas/illustrations
Type
RPG
Fantasy-fantastique
Minimum de mots
300


Dernièremise à jour
31.08.17
Rise in Hell !
Il leva un regard vers l’immensité de ce ciel azuré fondant jusqu’à l’horizon. Il était atone. Il était impassible. Son haut était crasseux et son pantalon de toile marron avait les extrémités inférieures en lambeaux. À chaque enjambée, les tissus hachés essuyaient le sol poussiéreux et parsemé de tâches de liquides divers. Toutefois, il s’en moquait. Cela n’avait plus d’importance aujourd’hui.

Soudain, les premiers cris retentirent près de lui : audibles et nombreux. Il lança un coup d’œil vers la foule massée le long de la grande rue. Elle était richement vêtue : ici, il n’y avait guère plus que des essaims disséminés, de-ci de-là, d’empaffés aisés. Un rictus se profila sur la commissure de ses lèvres craquelées. Seule la haute société prenait la peine de se rendre à ce genre de spectacle. Disons que c’était un moyen comme un autre de distraire ces messieurs-dames des nycthémères peu remplis. Il marchait avec une certaine difficulté, des fers rouillés entravant ses ripatons nus et éreintés.

Cling, cling, clong.

Mais il ne baissa pas les yeux. Il avait encore sa fierté, cet amour-propre que trimballe tout homme. Un peu à côté des aristocrates, dans le linéament des maisons, il repéra un autre vautrait (car oui, le condamné ne pouvait s’empêcher de comparer ces êtres à des chiens en quête de proies bien charnues à livrer à qui mieux mieux). Ces individus portaient d’amples accoutrements blancs parsemés d’une multitude de signes religieux. Certains avaient rabattu un capuchon, alors que d’autres dévoilaient leurs traits. Le crâne rasé, la margoulette parfois trop carrée ainsi que des tatouages peignant une peau au demeurant pâle : ils étaient des fanatiques du Dieu Asbjörn. Il faut dire que depuis la découverte de la gemme couleur océan, nommée Azurium, ils avaient gagné en influence. Beaucoup trop gagné. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils étaient là, outrageusement fixés aux dalles, chantonnant ou proférant des insultes dont certaines étaient inintelligibles. Bien qu’ils exhibaient leur folie, ils demeuraient libres de faire et de dire ce qui leur semblait juste, au bon vouloir de Sa Majesté.

Il était maintenant arrivé en bas de la rampe. Il n’entendait plus rien, seuls les acouphènes pulsatiles résistaient à son aveuglement. Sa vue était brumeuse, comme vaporeuse même. On attrapa son humérus, avec fermeté, l’entraînant le long des innombrables marches en marbre d’un blanc bien loin d’être immaculé. À mesure que son ascension se poursuivait, sa quiétude s’étiolait un peu plus. Quand il parvint en haut des escaliers, autant dire qu’il n’en restait plus la moindre trace ni même une infime miette. On lui fit poser les deux genoux à même le bois rude, en plein milieu de l’estrade somptueusement décorée. Parce qu’il n’avait plus de force dans les jambes, il accepta sans peine de le faire. Puis un homme s’approcha. Il portait une arme, signe qu’il était un membre de l’Umbra. De cette voix inflexible, il commença ses palabres. Pour autant, le prisonnier ne l’écoutait pas. Il était perdu dans les méandres de ses pensées les plus sombres desquelles il n’émergerait plus jamais.

De toute manière, il savait. Une seule raison expliquait tout cela, cette mouise dans laquelle il pataugeait présentement : l’Azurium. C’était toujours l’Azurium. Il était originaire d’Ars, et avait gagné sa taille dans les mines sous Vel. L'année ayant été moins productive que les précédentes, il avait manqué de ressources : s’il avait continué ainsi, il aurait conséquemment fini à Lycosa, lieu des bidonvilles. Une forclusion ultime. Il avait donc voulu prendre une pierre. Une seule petite pierre, la plus pure possible. L’une de celles qui lui apporteraient forcément une riche existence et lui permettraient de s’épanouir avec les siens, de vivre loin des miséreux. Il avait été sot. La rapine de ce minerai, surtout de ce calibre, était un crime bien plus grave qu’un meurtre. En volant un caillou aux reflets bleuâtres, on escroquait l’Impératrice. On allait aussi contre un système.

L’homme armé glissa un sac sur sa tête. Il n’avait maintenant plus que la pénombre comme seule compagne.

Il avait simplement souhaité une vie meilleure.
Il se remémora ses enfants puis pensa à sa femme.

La détonation retentit. Boum !

Sang et applaudissements.

« Bienvenue dans la cité dorée et maudite d’Andaras. Serez-vous un riche aristocrate, un servant de la pierre bleue, un garde de l’Impératrice ou bien un simple citoyen perdu dans une société décadente en devenir ? Il n’appartient qu’à vous de faire le bon choix ! »



Code:
<link href="http://sd-1.archive-host.com/membres/up/211183412958130190/RP/PART_COT.css" rel="stylesheet" type="text/css"><!-- PARTIE CSS PERMETTANT DE GERER LES COULEURS DES LIENS & DES INFORMATIONS --><style type="text/css">/* LIENS */ .lksCOT a{background:black; color:white;} /* BLOC GAUCHE INFORMATIONS */ .infosCOT div:nth-of-type(odd) {background:lightblue; color:black;} /* TRIANGLE INFORMATIONS */ .infosCOT div:nth-of-type(odd)::before {border-left-color:lightblue;} /* BLOC DROITE INFORMATIONS */ .infosCOT div:nth-of-type(even){background:white; color:black;} /* PRECISIONS INFORMATIONS */.infosCOT span{background:#CCC; color:black;}</style><!-- FICHE - TOUTES COULEURS PERSONNALISABLES --><div class="COT" style="background:#CCC;"><!-- CREDIT --><a class="cdtCOT" href="http://crushcrushcrush.actifforum.com/" target="_blank"><img src="http://www.aht.li/2456212/PUF.png" /></a><!-- LIENS / PREDEFINIS / INFORMATIONS / DERNIERE MISE A JOUR --><div class="bandCOT"><!-- LIENS --><div class="lksCOT"><!-- I --><a href="http://rise-in-hell.forumactif.org/t6-les-reglementations" target="_blank">Règlement</a><!-- II --><a href="http://rise-in-hell.forumactif.org/f21-annexes-diverses" target="_blank">Annexes</a><!-- III --><a href="http://rise-in-hell.forumactif.org/t3-descriptif-des-groupes-qui-vous-sont-proposes" target="_blank">Groupes</a><!-- IV --><a href="http://rise-in-hell.forumactif.org/t4-bottin-de-nos-petites-tetes-adorees" target="_blank">Bottin des avatars</a><!-- V --><a href="..." target="_blank">Nous rejoindre</a></div>
<br /><!-- INFORMATIONS --><div class="infosCOT"><!-- NC --><div>NC</div><div>16 ans</div><!-- RAISON --><span>RP violent toléré</span><!-- TAILLE AVATARS --><div>Avatars</div><div>200*320</div><!-- TYPE AVATARS --><span>Mangas/illustrations</span><!-- TYPE DU FORUM - RPG / GRAPHISME / ENTRAIDE --><div>Type</div><div>RPG</div><!-- PRECISION --><span>Fantasy-fantastique</span><!-- MINIMUM DE LIGNES / MOTS --><div>Minimum de mots</div><div>300</div></div><br /><br /><!-- DERNIERE MISE A JOUR --><div class="majCOT" style="background:rgba(0,0,0,0.7); color:white;"><b>Dernière</b>mise à jour<br/>31.08.17</div></div><!-- BANNIERE / NOM DU FORUM / CONTEXTE - COULEUR BANDE DROITE --><div class="boxCOT" style="border-color:grey;"><!-- IMAGE 300*125 --><img src="http://zupimages.net/up/17/35/r16r.png" class="imgCOT" /><!-- NOM DU FORUM --><div class="tleCOT" style="background:#191919; color:white;">Rise in Hell !</div><!-- CONTEXTE --><div class="ctxtCOT" style="color:black;"><div style="overflow: auto; width: 300px; height: 200px;"><span class="lettrine">I</span>l leva un regard vers l’immensité de ce ciel azuré fondant jusqu’à l’horizon. [i]Il était atone.[/i] [b]Il était impassible.[/b] Son haut était crasseux et son pantalon de toile marron avait les extrémités inférieures en lambeaux. À chaque enjambée, les tissus hachés essuyaient le sol poussiéreux et parsemé de tâches de liquides divers. Toutefois, il s’en moquait. [b]Cela n’avait plus d’importance aujourd’hui.[/b]
<br>Soudain, les premiers cris retentirent près de lui : audibles et nombreux. Il lança un coup d’œil vers la foule massée le long de la grande rue. Elle était richement vêtue : ici, il n’y avait guère plus [i]que des essaims disséminés[/i], de-ci de-là, [i]d’empaffés aisés[/i]. Un rictus se profila sur la commissure de ses lèvres craquelées. [b]Seule la haute société prenait la peine de se rendre à ce genre de spectacle.[/b] Disons que c’était un moyen comme un autre de distraire [i]ces messieurs-dames des nycthémères peu remplis[/i]. Il marchait avec une certaine difficulté, des fers rouillés entravant ses ripatons nus et éreintés.
<br>[b]Cling, cling, clong.[/b]
<br>Mais il ne baissa pas les yeux. Il avait encore sa fierté, cet amour-propre que trimballe tout homme. Un peu à côté des aristocrates, dans le linéament des maisons, il repéra un autre vautrait (car oui, le condamné ne pouvait s’empêcher de comparer ces êtres à des chiens en quête de proies bien charnues à livrer à qui mieux mieux). Ces individus portaient d’amples accoutrements blancs parsemés d’une multitude de signes religieux. Certains avaient rabattu un capuchon, alors que d’autres dévoilaient leurs traits. Le crâne rasé, la margoulette parfois trop carrée ainsi que des tatouages peignant une peau au demeurant pâle : ils étaient des fanatiques du Dieu Asbjörn. Il faut dire que depuis la découverte de la gemme couleur océan, nommée Azurium, ils avaient gagné en influence. [i]Beaucoup trop gagné.[/i] C’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils étaient là, outrageusement fixés aux dalles, chantonnant ou proférant des insultes dont certaines étaient inintelligibles. Bien qu’ils exhibaient leur folie, ils demeuraient libres de faire et de dire ce qui leur semblait juste, au bon vouloir de Sa Majesté.
<br>[b]Il était maintenant arrivé en bas de la rampe.[/b] Il n’entendait plus rien, seuls les acouphènes pulsatiles résistaient à son aveuglement. Sa vue était brumeuse, comme vaporeuse même. On attrapa son humérus, avec fermeté, l’entraînant le long des innombrables marches en marbre d’un blanc bien loin d’être immaculé. À mesure que son ascension se poursuivait, sa quiétude s’étiolait un peu plus. Quand il parvint en haut des escaliers, autant dire qu’il n’en restait plus la moindre trace ni même une infime miette. On lui fit poser les deux genoux à même le bois rude, en plein milieu de l’estrade somptueusement décorée. Parce qu’il n’avait plus de force dans les jambes, il accepta sans peine de le faire. Puis un homme s’approcha. Il portait une arme, signe qu’il était un membre de l’Umbra. De cette voix inflexible, il commença ses palabres. Pour autant, le prisonnier ne l’écoutait pas. Il était perdu dans les méandres de ses pensées les plus sombres desquelles il n’émergerait plus jamais.
<br>[b]De toute manière, il savait.[/b] Une seule raison expliquait tout cela, cette mouise dans laquelle il pataugeait présentement : [i]l’Azurium[/i]. [b]C’était toujours l’Azurium.[/b] Il était originaire d’Ars, et avait gagné sa taille dans les mines sous Vel. L'année ayant été moins productive que les précédentes, il avait manqué de ressources : s’il avait continué ainsi, il aurait conséquemment fini à Lycosa, lieu des bidonvilles. Une forclusion ultime. Il avait donc voulu prendre une pierre. Une seule petite pierre, la plus pure possible. L’une de celles qui lui apporteraient forcément une riche existence et lui permettraient de s’épanouir avec les siens, de vivre loin des miséreux. [b]Il avait été sot.[/b] La rapine de ce minerai, surtout de ce calibre, était un crime bien plus grave qu’un meurtre. [b]En volant un caillou aux reflets bleuâtres, on escroquait l’Impératrice.[/b] [i]On allait aussi contre un système.[/i]
<br>L’homme armé glissa un sac sur sa tête. Il n’avait maintenant plus que la pénombre comme seule compagne.
<br>Il avait simplement souhaité une vie meilleure.
Il se remémora ses enfants puis pensa à sa femme.
<br>La détonation retentit. [b]Boum ![/b]
<br><b>Sang et applaudissements.</b>
<br>« Bienvenue dans la cité dorée et maudite d’Andaras. Serez-vous un riche aristocrate, un servant de la pierre bleue, un garde de l’Impératrice ou bien un simple citoyen perdu dans une société décadente en devenir ? Il n’appartient qu’à vous de faire le bon choix ! »</div></div></div></div></div>






compte fondateur, merci de n'envoyer aucun mp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rise-in-hell.forumactif.org

« fiche & boutons

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Notre fiche & boutons
» { * Fiche et boutons d'ESTED
» › nous lier (fiche et boutons)
» Nous lier ϟ fiche et boutons
» NOS RIFIFIS ⊱ fiche et boutons