.


















EMPRESS

FONDATRICE
me contacter

ESFIR

ADMIN
me contacter

SHEILA

ADMIN
me contacter

EZECKIEL

ADMIN
me contacter

LUKAS

MODO
me contacter

WHO ?

WHAT ?
me contacter

WHO ?

WHAT ?
me contacter

WHO ?

WHAT ?
me contacter

Rise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in Hell
Partagez | .

Ezeckiel. (uc)

à venir


AZURIUM : Vision nocturne

QUOTATION : “ Je passai donc ainsi le début de ma vingtaine, évoluant comme une otarie unijambiste au milieu de ce harem de lettres chaleureuses. ” Stefan Sweig

avatar

Ezeckiel I. Eydis
Ven 1 Sep - 20:40


  • nom & prénom(s) Eydis Ilyas Ezeckiel
  • âge & nom(s) groupe(s) 30 ans ; peuple
  • gender & sexualité mâle ; bisexuel
  • cité & métier Lycosa ; trafiquant et messager

possédez-vous une pierre ?

Vous avez la possibilité de commencer l'aventure avec une pierre -gratuite-. Décrivez-là, comment vous l'avez obtenue, quel type de pierre est-ce, etc...

Si vous ne possédez pas d'Azurium ne remplissez pas cette case.

appellation du pouvoir

Décrivez les différents aspects de votre pouvoir si vous en possédez un.

les petits et gros malus

N'oubliez pas les malus et contre-coups de l'utilisation de l'Azurium.


la perception de votre personnage


Comment votre personnage perçoit-il l'Impératrice ? Il l'a rencontrée, une fois. Il n'était qu'un enfant, à peine plus haut que trois pommes, avec de petites fossettes toutes rouges. Elle était grande, un visage froid et inexpressif. Elle lui avait fait peur.

Comment perçoit-il les autres groupes ? En côtoyant les simples gens, il a appris à être humble. Chez les trafiquants, la discrétion, l'impassibilité. Et l'aristocratie lui a donné la détermination. La détermination de tout quitter, de partir, sans un regard en arrière, sans ce soucier de ce qui allait se passer ensuite, plus tard. Il soutient le peuple, admire les trafiquants et voue une haine profonde envers les nobles et autres aristocrates. Quant au culte, de ce qu'il en sait, il ne le porte pas dans son cœur.

Comment perçoit-il les membres de son propre groupe ? Les trafiquants, c'est pas une histoire de famille, et encore moins d'amitié ou d'autre sentiment de ce style. C'est une question de nécessité, une chose qui ne se réfléchit pas, une chose qui se fait avec un peu d'instinct et beaucoup de détermination. Surtout beaucoup de détermination en fait. Du coup, l'ambiance peut être parfois un peu … chaudasse. Mais on s'y fait. Et aussi improbable que cela puisse paraître, Ezeckiel s'est très rapidement trouvé une petite place parmi tout ce beau monde. Ce n'est pas comme sa seconde famille. Il y a certes des liens de camaraderie, forgés avec le temps et une bonne dose de danger, mais il ne voit pas les autres membres comme un cercle relationnel vers lequel se tourner en cas de pépin. C'est du chacun pour soi. Le « plus si affinités » n'existe pas vraiment, ou alors il se fait très discret.

Que pense t-il de l'Azurium ? À la fois source de technologie et de danger, l'Azurium a une place toute particulière dans son cœur. Il ne la déteste pas. Il ne lui incombe pas toutes les horreurs qu'il a pu voir en traînant dans les ruelles froides et sinueuses des bas-quartiers. Il ne la craint pas comme la redoute certains, mais il est indéniable que s'il s'en sert peu par rapport à d'autres, c'est qu'il craint sa dépendance. Pas croyant pour un sou, il ne remerciera jamais un dieu pour cette découverte et ceux qui y croient lui semble bien crédules et ignorants. Son souci, c'est avec les gens. Son seul souci, c'est à cause d'eux.

Que pense t-il de la ville d'Andaras ? Il regrette et est en colère. Il regrette de voir ce qu'à fait l'Azurium à toute une population, jeune comme vieux, riche comme pauvre, sans aucune distinction. Il est en colère de voir l'ingérance du pouvoir sur le minerai bleu, sur ses conséquences. Surtout ses conséquences. Voir les bidonvilles s'agrandir le désespère. Voir des enfants mendier, voler, des jeunes se prostituer pour leur survie le désole. Voir les aristocrates se noyer dans leur désir ineffable de richesse l'exaspère. Pourtant, malgré toute cette misère environnante, il lui arrive parfois de tomber sur de bonnes choses. Des choses qui lui rechauffent un peu le cœur, qui le rendent moins amer, moins nostalgique. Qui lui laisse à penser qu'il y a encore de l'espoir pour cette ville.

les petites informations du joueur


PUF FREQUEMMENT UTILISE (pseudo copyright) : Pinoux
ET TON ÂGE, ALORS ? 20 ans
COMMENT ES-TU ARRIVE.E SUR RISE IN HELL ? Par une chaude journée d'été ...
QUELLE EXPERIENCE RPGIQUE AS-TU ? À peu près 8 ans.
PAS DE TELEPHONE A ANDARAS... PENSES-TU SURVIVRE ? Largement. Déjà que j'arrive à le paumer plusieurs heures durant (voire jours).
ON A UN DISCORD, TU VIENS ? J'y suis déjà, et je réponds sous le doux nom de Pinoux.
UN RANG EN TÊTE POUR TON PERSONNAGE ? J'ai pas la science infuse pour les idées originales ...
ES-TU PLUTÔT CUIR OU MOUSTACHE ? Plutôt cuir.
QUELQUE CHOSE DE CONSTRUCTIF A AJOUTER ?  :wat:  :wat:  :wat:
AVATAR : feat Sabo ● One Piece

chapitre 1

votre histoire ici. 500 mots minimum

physique

Vous pouvez rédiger le physique comme bon vous semble.

mental

Regarder en arrière, c'est regarder derrière soi. C'est regarder au-delà des autres. C'est contempler le passé. C'est observer ce qu'on faisait avant, ce qu'on était. C'est ne pas profiter du présent et s'inquiéter à chaque fois un peu plus du futur. C'est trébucher à chaque pas que l'on fait, ne pas voir les obstacles qui se dressent devant soi, garder les yeux rivés au sol. Dans une maigre tentative de se protéger. De ne pas prendre de coups, de ne pas être blessé, de ne pas se faire mal. Tant pis si les autres n'y échappent pas, tant qu'on est à l'abri. Protégé des assauts et vagues déferlantes qui ne cessent d'arriver pour faire mal, uniquement mal. C'est ce qu'Ezeckiel fait un peu plus chaque jour, ce qu'il cherche à faire sans pourtant y arriver. Il se cache, ne veut pas être témoin d'une déchéance qu'il a déjà subi. Mais voilà, on ne peut jamais se cacher, éternellement, derrière cette carapace. Il y a bien un jour où il faut en sortir, de gré ou de force. Il y aura toujours une différence entre ce que l'on voit, au premier abord, et ce que l'on perçoit, une fois qu'on a percé la carapace.
Ce qui marque chez Ezeckiel, c'est que malgré sa proéminente cicatrice sur son œil gauche, il a une gueule d'ange. Sans faire exprès en plus. Un sourire qui charme et des yeux qui pétillent ? Très peu pour lui. Ezeckiel n'a pas qu'une gueule d'ange. En fait, ce fait a plutôt tendance à l'énerver qu'autre chose. C'est pas les meilleurs des compliments qu'on aime recevoir ... Ezeckiel, il a plusieurs visages ; deux, trois, autant que vous voudrez lui donner. Autant qu'il juge important d'avoir. C'est comme ça ; et dieu sait qu'on ne se refait pas. Il peut être aussi indépendant qu'il est opportuniste, et autant fourbe que tendre. Mais il ne joue pas vraiment de ces différents visages qu'il montre. C'est sa manière à lui de se protéger. C'est un être changeant. Même si son visage laisse penser qu'il est un homme agréable et doux, il n'en est souvent rien – ou bien il faut creuser. Son passé étant le sien, cette période de sa vie est révolue. Pourtant, la nostalgie est un affre auquel il se laisse – trop – souvent aller. Quand les choses vont mal, qu'il ne sait plus vers quoi se tourner, vers qui aller pour parler, alors il va vers la chose qu'il sait pouvoir l'apaiser, un temps durant. Ses souvenirs. Des souvenirs qu'il considère comme ses trésors, plus que la pierre sertie qu'il cache sur lui. Des souvenirs qui sont à la fois bons et mauvais, heureux et douloureux, mais qui le font se sentir en vie. Aussi étrange que cela puisse paraître, il se nourrit de ses souvenirs lorsque plus rien ne tourne rond autour de lui, que plus rien ne va. Nostalgique, lui ? Seulement si peu … C'est un peu comme une relation amour-haine. Il éxècre ce qu'il était auparavant, mais cela le rassure en même temps. Etrange ? Pas tant que ça. Seulement un tantinet solitaire. Oh, il ne refuse pas les plaisirs de la chaire, il n'est pas esseulé à ce point. De même qu'il ne néglige pas ses collègues de travail. C'est juste que son cercle relationnel est assez réduit : il ne veut pas s'alourdir de liens qui ne tiendront pas dans le temps, qui ne signifieront plus rien au moindre changement de sa part.

Habitué depuis toujours à une courtoisie excessive envers son interlocuteur, il a gardé cette façon de parler, conservant par la même occasion ce ton traînant, caractéristique de la haute noblesse. Et si cela peut en froisser certains, cela en fait rire d'autres. L'amertume que lui a amené sa vie se fait elle-aussi sentir dans ses paroles, et il n'est pas rare de le croire pessimiste de prime abord, rajoutant un soupçon de cynisme qui n'est pas tout le temps bienvenue dans la conversation, et peut mener à des répliques qu'il va souhaiter blessantes. Mais voilà, si on gratte un peu à la surface, si on cherche à aller plus loin que ce qu'il cherche à montrer, on découvre un homme tendre, que la vie n'a pas épargnée et qui a du mal à se relever des coups qui lui sont portés. Un homme incertain, qui ne sait pas de quoi sera fait l'avenir, et qui angoisse à cette simple pensée ; qui cache une mauvaise assurance sous une tonne d'autres choses. Un homme qui se perd facilement dans la contemplation d'autrui et qui pourtant sait être joueur, lorsque le cœur lui en dit ...

Sans être singulièrement loyal ou même dévoué, Ezeckiel a à cœur la cause pour laquelle il se bat désormais chaque jour. Prévoyant à l'égard des autres comme dans la moindre de ses actions, ce qui peut aider à ne pas se faire prendre, il ne se jettera certainement pas tête baissée dans une mission qu'il considère comme un suicide assuré. De plus, ayant été habitué depuis sa plus tendre enfance à se servir d'une lame – plus par tradition que par réel intérêt cependant –, il s'en retrouve particulièrement adroit, conférant à ses mains une habilité à laquelle il n'aurait pas eu accès s'il était resté enfermé dans sa cage d'or et qui lui a parfois sauvée la vie. Il est le genre de gars intuitif, qui va accorder bien plus de confiance à ses sens qu'à sa raison et préférer écouter ce qu'ils lui disent que de chercher une vérité absolue qu'il sait d'avance ne pas exister. Ça lui apporte une petite réactivité qui, à Lycosa, n'est pas de trop. De même qu'il apprécie ne pas être surpris par le moindre mouvement brusque qui apparaît en périphérie de son champ de vision ... Et comme l'observation fait partie de son « métier », il se retrouve souvent à fureter à Ars et Lycosa – jamais à Cirna –, à observer le train-train de la vie quotidienne des gens du bas-peuple, à être attentif à ce qui l'entoure. Contemplatif à ses heures perdues, il peut lui arriver de s'arrêter à un endroit qu'il jugera opportun et regarder, tout simplement, le défilé de l'existence humaine ; voir sans s'enfermer dans un jugement, sans donner d'interprétation quelconque. Ces moments sont rares, mais d'autant plus précieux qu'ils lui apportent une paix intérieure proche de celle que lui offre ses souvenirs.

Indépendant, mais pas fier, il a du mal à voir que l'on marche sur ses plates-bandes, même s'il saura se retenir. Il a sa petite vie, sa routine, mais n'est pas totalement contre les imprévus. D'ailleurs, ça lui amené un petit côté « détaché de la situation » qu'il cultive un peu plus dans chaque situation. À moins que cela n'est un rapport direct avec lui, il ne donnera pas l'impression d'être concerné, ce qui peut facilement énerver … Enfin, il est bon de rappeler qu'Ezeckiel peut être un bon petit opportuniste de première, lorsque l'envie et le désir l'en prend ; et qu'il le juge opportun.

Tout ça pour dire que l'ambiguïté ne fait peut-être pas partie de son vocabulaire, pourtant, il est indéniable qu'Ezeckiel en est le parfait exemple dans sa personnalité et son caractère.

centres d'intérêt & inventaire

vous pouvez décrire ici le métier, les habitudes, les possessions de votre personnage comme vous le voulez.
©️linus pour Epicode




the person you are.
le désespoir ne l’avait pas quitté, mais la faiblesse avait passé. Il sentait que ce qu’il avait à accomplir, il fallait l’accomplir dans la mesure du possible, et qu’il importait peu quiconque le sût jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rise-in-hell.forumactif.org/

Ezeckiel. (uc)

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dark Ezeckiel [Terminé]
» We are so stupid | Ezeckiel
» i'm the architect of my own destruction; EZECKIEL
» EZECKIEL. ▌ ohana signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.
» Ezeckiel - prisonnier de mon spleen, ma peine c'est pas du toc.