.


















EMPRESS

FONDATRICE
me contacter

ESFIR

ADMIN
me contacter

SHEILA

ADMIN
me contacter

EZECKIEL

ADMIN
me contacter

LUKAS

MODO
me contacter

WHO ?

WHAT ?
me contacter

WHO ?

WHAT ?
me contacter

WHO ?

WHAT ?
me contacter

Rise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in HellRise in Hell
Partagez | .

✖ l'Azurium

Impératrice & compte fondateur


AZURIUM : “Quand un metteur en scène a fini son film, il ne lui appartient plus. Ce qui reste à la fin, c’est comment le film est passé à travers soi.”

QUOTATION : “Nous avons porté le film de la fête foraine à la salle de théâtre, nous le porterons de la salle de théâtre à la salle à manger.”

avatar

the empress
Jeu 27 Aoû - 22:32




Depuis l’avènement de l’Empire, l’Azurium — nommée de la sorte à cause de ses couleurs semblables à l’Apatite — demeure à la base de toute chose, comme un socle, une fondation inébranlable. Ainsi, c’est elle qui est à l’origine même de la société dans laquelle reposent les inégalités et les innombrables désaccords. La raison est simple : elle est la pierre de puissance. Ce minerai bleu rend possible la matérialisation de la magie qui sommeille depuis la naissance en chacun de nous. Elle est la clé qui manque à l’engrenage et qui permet la mise en marche. Toutefois, chaque nouvelle copie ne vaut pas la précédente. Chaque « caillou » a sa propre « personnalité », ses caractéristiques dominantes. De plus, selon son poids, son achèvement ou sa brillance, elle offre plus ou moins de magie à celui qui en fait usage. Enfin, l’Azurium n’est en rien éternelle comme l’affirment les préceptes du culte. Suivant son intensité d’origine, elle s’étiole à degré variable au fil des utilisations. Sa pureté décline puis sa lumière s’estompe. Malgré cela, elle reste vénérée par les religieux, qui voient en elle une preuve irréfutable de l’existence de leur idole.

La pierre précieuse est au centre des différentes castes de la grande cité. Parce qu’elle apporte beaucoup, elle influe énormément au quotidien, dans le cœur politique ou dans les relations humaines. De ce fait, plus haute sera votre importance au sein de la communauté, plus bellissime elle sera — l’inverse étant tout aussi valable. Et c’est justement l’une des principales choses que certains citoyens reprochent au minerai. Ce système, qui donne d’incommensurables pouvoirs à quelques personnes, creuse l’écart entre les différentes classes. Le fossé entre ceux de la ville haute et le peuple des bas quartiers s’est agrandi, inexorablement, sans que l’autorité s’en soucie. D’ailleurs, peu de gens s’en souviennent encore, mais quelques années en arrière, la frontière entre les deux factions était mince, contrairement à aujourd’hui.

Dans les bidonvilles, là où personne ne va de son plein gré, l’Azurium n’a pas le même poids que dans la ville dorée. Elle est à la fois chérie et abhorrée. Aimée à cause des pouvoirs qu’elle donne, de la force qu’elle octroie à celui ou celle qui la possède. Pareille à de la drogue, elle permet à beaucoup de survivre au quotidien dans ces lieux appauvris où la violence règle la majorité des conflits. Mais aussi détestée, à cause de la déchéance qu’elle entraîne, des malheurs qu’elle cause. Parce que finalement, l’avidité reste la même, preuve par excellence de la médiocrité de la nature humaine.


Effets négatifs liés à l’Azurium

Outre toutes les inégalités que cette pierre fonde au sein même de la ville d’Andaras, elle a d’autres points faibles. Certes peu nombreux, mais obligatoirement à prendre en compte lorsqu’on l’utilise et que l’on découvre ses pouvoirs grâce à elle.

Premièrement, l’Azurium n’est pas éternelle. C'est une chose que ses utilisateurs ont souvent bien du mal à retenir et à prendre en compte. Mais c'est là la cruelle vérité. Sept années après sa découverte, il n'a été trouvé aucun moyen de faire perdurer son éclat bleuté. Au fil de ses utilisations, la pierre va peu à peu se « faner », telle une fleur. Sa lumière va se ternir et sa netteté, sa transparence, va s'obscurcir elle aussi. Son bel éclat bleu, d'où lui est venu son nom, deviendra aussi sombre qu'une nuit sans lune. Mais son aspect physique n'est pas le seul qui changera. En effet, son pouvoir diminuera lui aussi. Comme on ne sait pas encore avec exactitude le nombre d'utilisations que la pierre peut supporter ni quand elle sera complètement vidée, cela rend son utilisation pour le moins délicate. Actuellement, on ne réussi qu'à faire des suppositions, en rapport avec sa taille et sa qualité (plus elle est nette et transparente, meilleure elle sera) mais en aucun cas à donner un nombre exact d'utilisations, ce qui oblige son utilisateur à tirer son pouvoir avec parcimonie et précaution.

Ce qui amène le problème le important lié à l'Azurium : la dépendance. La dépendance à l'Azurium ne concerne que les membres de l'aristocratie d'Andaras, comme ils ont accès à une source quasi inépuisable du minerai bleu. Celle-ci va se caractériser, la plupart du temps, par un attachement excessif à la pierre (qu'il soit d'ordre religieux ou bien utilitaire) et une frénésie due à son utilisation. Les personnes dépendantes seront celles qui auront à leur actif déjà plusieurs pierres vidées de leurs pouvoirs (3, 4, etc). Elle est gérée bien sûr différemment suivant les personnes atteintes, mais on peut d'or-et-déjà y voir un fléau gangrenant la ville haute.

Chose qui n'est apparue qu'après maintes utilisations de la pierre, les contre-coups. En effet, suivant le pouvoir même et son utilisation, des contre-coups vont être observés sur les utilisateurs. Toujours en lien avec le pouvoir, cela peut prendre n'importe quelle forme, jusqu'à la plus improbable (perte du toucher pour l'intangibilité par exemple). Ils ne se développent pas tous de la même manière et sont souvent impossibles à prédire. Leur croissance varie en fonction de l'utilisation et du contact.

Enfin, une dernière chose, qui pour l'instant n'a pas de véritables fondements : le rejet de l'Azurium par le corps. Cela n'a pas encore été observé, mais il circule des rumeurs comme quoi cela aurait déjà frappé certaines personnes ...

Remarques liées à l'Azurium : à prendre en compte

- la scission entre la ville haute et les quartiers d'Ars et Lycosa (riches et pauvres, grossièrement écrit) a explosé dans les quelques mois qui suivirent la découverte de l'Azurium. Comme cela ne fait que sept ans depuis, les habitants d'Ars se souviennent très bien de cette époque où les échanges étaient bien plus nombreux et courants, et où la discrimination était bien moins présente.

- l'utilisation de la pierre, particulièrement dans Cirna, n'est pas du tout la même que dans les quartiers d'Ars et Lycosa (pour ceux qui en ont une bien évidemment). Chez les nobles, il va s'agir d'une possession que l'on va exhiber aux autres, afin de montrer à la fois son influence et sa richesse. Tandis qu'à Ars et Lycosa, elle est plus vue comme un moyen efficace de se défendre et, éventuellement, de monter les échelons de la société (cependant, cela amènera indubitablement des questions sur l'acquisition, légale ou non, de la pierre). Seule l'Umbra s'en sert comme force de soutien dans ses actions.

- les possesseurs d'Azurium, la plupart du temps, ne se soucient pas vraiment d'utiliser leur pierre avec économie. Comme la plupart font partie de l'aristocratie, ils ont à leur disposition une source presque inépuisable de minerai bleu.







compte fondateur, merci de n'envoyer aucun mp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rise-in-hell.forumactif.org

✖ l'Azurium

Page 1 sur 1