Rise in Hell
Ce groupe comprend les gradés de l'armée, les soldats, mais aussi les membres de l'unité de soin de la cité d'Andaras. Attention, certains postes sont limités, pensez bien à consuler le topic en question.
Rise in Hell
Avec le culte découvrez les Velaräs, les fidéles ou encore les Nörms: ils ne sont pas les plus sains d'esprit mais tout n'est pas tout noir ou tout blanc par ici.
Rise in Hell
Comme vous l'aurez compris, la particularité de ce groupe est qu'il est divisé en deux sous-groupes: la noblesse et l'anticratie. Pour ou contre le pouvoir actuellement en place, ils sont très nombreux dans la cité.
Rise in Hell
Ah, le peuple. C'est un grand classique, pas vrai ? Et pourtant, il est essentiel pour la tenue du royaume. Qu'ils soient citoyens, trafiquants ou Oras, tous ont leur place dans ce groupe.










  • AMBRE D'AINVAL prédiction

    membre du culte et Veläras


  • LENA WEISS agilité acrue

    fait partie du peuple et trafiquante d'azurium



  • SETH LYAM maîtrise feu

    membre de l'umbra et capitaine



  • JOHANNA acuité physique

    noble et sans travail légal


16.09.17 Bonsoir à tous et à toutes. Comme vous l'aurez remarqué si vous passez sur le forum, ce dernier connaît de réelles difficultés à se remplir et nous sommes étonnés de ne pas y retrouver la plupart des membres du Discord (en ne comptant bien entendu pas ceux qui ont des excuses pour l'absence) : pour cette raison, nous avons décidé de fermer le projet pour le moment et de ne le rendre (normalement) réaccessible qu'à partir du mois d'octobre. Chacun a sa vie et la reprise scolaire n'est sans doute pas innocente, mais... disons que ça fait tout de même gros. Sur ce, portez-vous bien ! (le Discord reste accessible bien entendu, mais sachez qu'un ménage sera fait une semaine après la réouverture en octobre : tous les gens présents ici qui ne serons pas inscrits sur le forum (car oui, de base n'oublions pas que notre principal support est censé être le forum !) seront expulsés du Discord. Merci de votre compréhension.

01.08.17 Découvrez maintenant sommairement le visage de quatre prédéfinis, la suite du contexte ainsi que la présentation de la pierre aux pouvoirs : l'Azurium ! Bonne lecture et à la semaine prochaine pour de nouvelles informations ~

24.07.17 Chose promise, chose due ! Les informations mises à l'honneur cette semaine sont les groupes et les rangs vacants. A la semaine prochaine pour de nouvelles surprises !

21.07.17 L'Impératrice a encore quelques travaux à achever pour vous faire découvrir son univers tout de fantasy vêtu... mais vous pouvez laisser un message, voter et rejoindre le Discord ! Ne soyez pas si impatients d'entrer aux Enfers !



La pierre précieuse est au centre des différentes castes de la grande cité. Parce qu’elle apporte beaucoup, elle influe énormément au quotidien, dans le cœur politique ou dans les relations humaines. De ce fait, plus haute sera votre importance au sein de la communauté, plus bellissime elle sera — l’inverse étant tout aussi valable. Et c’est justement l’une des principales choses que certains citoyens reprochent au minerai. Ce système, qui donne d’incommensurables pouvoirs à quelques personnes, creuse l’écart entre les différentes classes. Le fossé entre ceux de la ville haute et le peuple des bas quartiers s’est agrandi, inexorablement, sans que l’autorité s’en soucie. D’ailleurs, peu de gens s’en souviennent encore, mais quelques années en arrière, la frontière entre les deux factions était mince, contrairement à aujourd’hui. Dans les bidonvilles, là où personne ne va de son plein gré, l’Azurium n’a pas le même poids que dans la ville dorée. Elle est à la fois chérie et abhorrée. Aimée à cause des pouvoirs qu’elle donne, de la force qu’elle octroie à celui ou celle qui la possède. Pareille à de la drogue, elle permet à beaucoup de survivre au quotidien dans ces lieux appauvris où la violence règle la majorité des conflits. Mais aussi détestée, à cause de la déchéance qu’elle entraîne, des malheurs qu’elle cause. Parce que finalement, l’avidité reste la même, preuve par excellence de la médiocrité de la nature humaine.


Il leva un regard vers l’immensité de ce ciel azuré fondant jusqu’à l’horizon. Il était atone. Il était impassible. Son haut était crasseux et son pantalon de toile marron avait les extrémités inférieures en lambeaux. À chaque enjambée, les tissus hachés essuyaient le sol poussiéreux et parsemé de tâches de liquides divers. Toutefois, il s’en moquait. Cela n’avait plus d’importance aujourd’hui.

Soudain, les premiers cris retentirent près de lui : audibles et nombreux. Il lança un coup d’œil vers la foule massée le long de la grande rue. Elle était richement vêtue : ici, il n’y avait guère plus que des essaims disséminés, de-ci de-là, d’empaffés aisés. Un rictus se profila sur la commissure de ses lèvres craquelées. Seule la haute société prenait la peine de se rendre à ce genre de spectacle. Disons que c’était un moyen comme un autre de distraire ces messieurs-dames des nycthémères peu remplis. Il marchait avec une certaine difficulté, des fers rouillés entravant ses ripatons nus et éreintés.

Cling, cling, clong.

Mais il ne baissa pas les yeux. Il avait encore sa fierté, cet amour-propre que trimballe tout homme. Un peu à côté des aristocrates, dans le linéament des maisons, il repéra un autre vautrait (car oui, le condamné ne pouvait s’empêcher de comparer ces êtres à des chiens en quête de proies bien charnues à livrer à qui mieux mieux). Ces individus portaient d’amples accoutrements blancs parsemés d’une multitude de signes religieux. Certains avaient rabattu un capuchon, alors que d’autres dévoilaient leurs traits. Le crâne rasé, la margoulette parfois trop carrée ainsi que des tatouages peignant une peau au demeurant pâle : ils étaient des fanatiques du Dieu Asbjörn. Il faut dire que depuis la découverte de la gemme couleur océan, nommée Azurium, ils avaient gagné en influence. Beaucoup trop gagné. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils étaient là, outrageusement fixés aux dalles, chantonnant ou proférant des insultes dont certaines étaient inintelligibles. Bien qu’ils exhibaient leur folie, ils demeuraient libres de faire et de dire ce qui leur semblait juste, au bon vouloir de Sa Majesté.
{to be continued...}

Rise in HellRise in HellRise in Hell Rise in Hell